Bien vivre une fois à la retraite est une préoccupation pour beaucoup de Suisses. Mais ils ne s'en donnent pas forcément les moyens.

C'est ce qui ressort du Baromètre Prévoyance 2019 de la banque Raiffeisen présenté ce matin à Lausanne. Selon le sondage, les Helvètes ne s'intéressent pas assez aux 2ème et 3ème piliers, ou bien trop tard. Ce désintérêt est souvent dû à un manque de connaissance du système. Il ressort aussi de l'étude qu'environ un quart de la population ne possède pas de 3ème pilier.