Située à 2'800 mètres, cette fine portion de terre, à cheval entre les cantons de Vaud et du Valais, était recouverte de glace depuis plusieurs milliers d’années. Mais elle sera entièrement à l’air libre d’ici fin septembre.

La perte d’épaisseur des glaciers dans la région des Diablerets en est la cause. La fonte est environ 3 fois supérieure cet été en comparaison avec la moyenne des 10 dernières années. A court terme, ces changements vont considérablement modifier l’exploitation du glacier pour la pratique des sports de neige, comme le souligne la société Glacier 3000 dans un communiqué. Par ailleurs, un lac naturel verra probablement le jour dans les 10 à 15 ans à venir en lieu et place du glacier du Scex Rouge.